Promo-Facebook-Ad (Carousel)

BOISSON VEGETALE AUX GRAINES DE TOURNESOL

Les graines de tournesol, une alternative aux amandes ?

Dans ma quête d’une alimentation plus saine et équilibrée, les noix sont très présentes à la maison, notamment les amandes. Lait d’amande (2 litres par semaine), purée d’amande, banana bread, snacks, granola, etc.

 

Un gros bémol à ces merveilleuses graines que la nature nous offre : le prix !!!!

 

La demande étant plus forte que l’offre, et comme le disait mon ami Ricardo (souvenir de mon bac B euh…ES) « tout ce qui est rare est cher », le prix des amandes ne cesse d’augmenter.

D’où viennent les amandes ?

La production française est très faible, seulement 4 %, bien inférieure à nos besoins. Nous nous tournons donc vers le 1erproducteur mondial, les USA (80 % de la production mondiale).

 

En moyenne, les producteurs américains vendent leurs amandes 6.5 euros le kilo. Quant aux producteurs français, le prix de vente est de 12 euros le kilo.

 

La Californie (loin devant l’Australie, la Chine et l’Espagne) nous nourrit de ses amandes.

Pas très écologique…

Avec ses grands champs ensoleillés plantés d’amandiers…assoiffés ! Et oui, la culture de l’amande n’est pas très écologique ; il faut 4 litres d’eau pour qu’une amande arrive à maturité (2,8 litres pour la pistache et 1,2 l pour la fraise). 10 % de l’eau consommée en Californie est destinée à la culture des amandes ! Avec le réchauffement climatique et les années de sécheresse de ce coin du globe, l’augmentation de la production n’est pas forcément vue d’un bon oeil…

 

D’autant plus que les abeilles ne sont plus assez nombreuses pour polliniser les jolies petites fleurs d’amandiers. Du coup les Etats-Unis…louent des abeilles à l’étranger. Sérieux ! Je savais qu’on pouvait louer des costumes pour le carnaval, même des costumes d’abeille mais louer de vraies abeilles ! 300 000 abeilles sont louées chaque année en Australie pour butiner les amandiers !…

 

Pour faire face à ces données, j’essaye de trouver des alternatives à notre consommation d’amandes à la maison.

 

Les graines de  tournesol

D’où mon intérêt pour une petite graine qui ne fait pas partie des fruits à coque ni même des arachides mais qui n’est pas moins intéressante d’un point de vue nutritionnel.

 

Je veux parler de la graine de tournesol. Leur principal point fort réside dans :

 

–      Riche en protéines(21 g pour 100 g)

–      Présence de phytostérols, qui aident à lutter contre le mauvais cholestérol

–      Riche en vitamine E antioxydante, qui protège les cellules des radicaux libres et renforce le système immunitaire

 

La France peut utiliser sa propre production pour répondre à la demande, même si les premiers producteurs sont l’Ukraine et la Russie.

 

D’un point de vue écologique, la culture du tournesol nécessite des apports limités en eau, en engrais et en traitements phytosanitaires (pesticides).

Les graines de tournesol sont donc forcément moins chères que les amandes.

 

J’ai pris une exemple sur le site Greenweez de vente en ligne de produits bio.

 

  • Graines de tournesol 5.20 euros/kg
  • Amandes : 21.20 euros/kg

 

Soit des amandes 4 fois plus chères que des graines de tournesol.

 

Le lait végétal a un goût plus prononcé que celui aux amandes (pas celui du commerce qui a aucun goût avec 20 g d’amandes dans un litre de boisson végétale…) mais il est bien passé au goûter pour mes enfants.

 

 

LAIT DE GRAINES DE TOURNESOL

 

  • 100 g de graines de tournesol
  • 30 g de miel (ou dattes)
  • 1 pincée de sel
  • 1 litre d’eau

 

  1. Laisser tremper les graines au moins 4 heures au frais. Les grains vont germer et ainsi entamer le processus de germination qui augmentera leurs qualités nutritionnelles.
  2. Mettre les graines dans le blender
  3. Rajouter la moitié de l’eau
  4. Blender
  5. Rajouter le reste de l’eau et le miel
  6. Verser dans une passoire ou un filtre ou un « sac à lait »

 

Il se conserve bien sûr au frais mais bien le secouer avant de s’en servir car il se « divise » en deux parties, avec la partie du dessus plus foncée.

Il a un goût plus prononcé que celui aux amandes (pas celui du commerce qui a aucun goût avec 20 g d’amandes dans un litre de boisson végétale…) mais il est bien passé avec le granola des enfants ce matin et sera parfait pour les crêpes du goûter !😋

Bonne journée et surtout… « Santez-vous bien ! »

Article écrit par Aurélie Hili pour Naturophila

resized-image-Promo-3

SOJADE VERSUS ALPRO

Si vous évitez les produits laitiers, vous connaissez sûrement les spécialités au soja des marques Alpro ou Sojade (à moins que vous évitiez aussi le soja mais c’est un autre débat).

La marque Alpro envahit les rayons des supermarchés jours après jours. Normal, elle appartient au groupe Danone qui connaît bien les ficelles de la grande distribution. La marque ALPRO se trouve donc uniquement en grande surface et n’est pas bio. Pourquoi pas.

Mais avez-vous vu les ingrédients ???😱😱😱

LES INGREDIENTS

Je recopie l’étiquette :

❇️ Eau,
❇️ Fèves de soja décortiquées 7.9 %
Jusque là tout va bien.
Mais j’ai dû relire la suite à deux fois !
❇️ Sucre (What ??? Pourquoi faire ? Moi j’ai choisis “nature” b…. !),
❇️ Citrate tricalcique (appelé aussi phosphate de calcium. Ça c’est pour enrichir en calcium mais c’est aussi un additif alimentaire E341 dont on ne connaît pas les effets à long terme 😳)
❇️ Pectine (c’est un stabilisant)
❇️ Citrate de sodium et acide citrique (ça c’est pour corriger l’acidité de la mixture…)
❇️ Arôme (on ne sait pas lequel. Naturel ? Artificiel ?
❇️ Sel marin
❇️ Antioxygènes (là j’avoue je suis dépassée 😞)
❇️ Vitamines B12 et D2 (mouais, on en parle des produits “enrichis en…”) ?
❇️ Ferments de yaourt (Ahhhh ! Quand même !)

SOJADE NATURE

❇️ Eau
❇️ Graines de soja dépelliculées* 9,2%
❇️ Ferments sélectionnés dont Bifidus et Lactobacillus acidophillus

C’est tout !!!

Ah non, j’oubliais de vous dire que Sojade est une entreprise familiale française (Bretagne) utilisant exclusivement du soja français (sans OGM donc).

C’est d’ailleurs cette même entreprise (Triballat) qui produit le SOJASUN que l’on trouve en grandes surfaces et dont la composition est la même que le Sojade. Seule différence, l’ajout du phosphate de calcium pour enrichir en calcium… et rassurer les consommateurs qui ne consomment plus de lait de vache et qui ont peur des carences en calcium…mais ça aussi c’est un autre débat…

LE PRIX

Je me suis quand même dit que les produits de grandes surfaces étaient plus abordables et que peut-être était-ce la raison qui motivait les consommateurs à succomber aux produits Alpro.

J’ai donc voulu comparer les prix pour voir la différence.

Oh surprise !!!

Habitant à l’étranger, je suis allée sur des sites de courses online.
Naturalia pour Sojade et Carrefour pour Alpro.

SOJADE : Pot de 400 g 1.59 euros
▶️ 3.98 euros/kilo

ALPRO : Pot de 500 g 2.09
▶️ 4.18 le kilo 💲💲💲💲

Que peut-on en conclure ? Encore une fois que nous sommes des con-sommateurs…

Les industriels font leur job, qui est de vendre le plus possible ; leur priorité n’est pas notre santé.

Quant à moi, mon objectif c’est LA santé !

Alors ne nous laissons pas berner par toutes ces jolies couleurs dans les rayons (de plus en plus de vert vous avez remarqué ? Même quand ce n’est pas bio…), ni par les slogans racoleurs. .

Lisez les étiquettes et surtout… Santez-vous bien !😜

Article rédigé par Aurélie HILI pour Naturophila

custom-Custom_Size___ChocoCoco

Farine de coco et gâteau au chocolat…

J’ai un faible pour la farine de coco !…

 

Pour ceux qui me lisent depuis quelques temps, vous savez que j’évite le gluten le plus possible.

Non pas que je sois intolérante, mais je sais que cette protéine n’est pas adaptée à notre organisme. N’est plus adaptée je devrais dire…

En effet, nous avons les enzymes pour digérer le blé ancien, l’engrain, mais pas ces nouvelles protéines contenues dans le nouveau blé et ses dérivés.

Alors du gluten de temps en temps pour ne pas devenir intolérant justement oui, mais sans que ce soit la base de mon alimentation.

 

D’autant plus qu’en évitant le gluten, on invite à sa table quantité d’alternatives bien plus intéressantes d’un point de vue nutritionnel : plus de fibres, plus de minéraux, un indice glycémique plus bas, de nouvelles saveurs, etc.

 

Une de mes options préférées, c’est la farine de coco. (que vous retrouvez d’ailleurs dans mes bowl cake protéiné).

 

Comment obtenir la farine de coco ?

 

La noix de coco est habituellement récoltée fraîche. La chair est alors blanche et moelleuse, et peut se consommer à la cuillère. On en trouve de plus en plus souvent sur nos étals.

Après plusieurs mois, la noix de coco arrive à maturité. C’est celle qu’on nous présente le plus souvent. Une coque très dure et marron, ou on retrouve une chaire bien plus épaisse et croquante. C’est cette pulpe que l’on va sécher, dégraisser et broyer pour obtenir la farine de coco.

 

Composition nutritionnelle

 

En comparaison avec la farine de blé, celle de coco vous apporte beaucoup plus de nutriments et de fibres ! Et elle est sans gluten…

  • Entre 16 et 20 % (selon les marques) de protéines
  • Entre 8 et 12 % de glucides
  • Environ 20 % de lipides
  • Plus de 40 % de fibres ! idéal pour le transit la satiété et la limitation de l’index glycémique
  • Du fer, du sélénium et du calcium

 

En comparaison, la farine de blé contient :

  • Environ 10 % de protéines,
  • Près de 70 % de glucides !!!
  • 1 % de lipides
  • 4 % de fibres (peu de satiété et indice glycérique élevé).

 

Utilisation en cuisine

 

Ne surtout pas faire l’erreur de remplacer la farine de blé avec de la farine de coco dans une recette, au risque de vous étouffer et de jeter votre préparation !

 

En effet, la farine de coco est très spéciale dans son utilisation. Puisqu’elle est très riche en fibres, elle va absorber très vite les liquides de la recette. C’est pourquoi on la mélangera avec d’autres farines (riz notamment).

 

Le goût de noix de coco est très discret voire inexistant dans les gâteaux.

 

Alors un gâteau au chocolat sans gluten et sans beurre au moelleux presque fondant, à base de coconut bien sûr ! Ca vous dit ?

 

C’est THE gâteau du goûter que j’avais abandonné à Moscou faute de trouver de la crème de soja… mais j’en ai enfin déniché !!!

 

Gâteau au chocolat

 

  • 125 g chocolat noir
  • 100 g de farine de riz
  • 50 g de farine de noix de coco
  • 200 g sucre de coco
  • 4 oeufs
  • 20 cl crème liquide de soja

 

  • Préchauffer le four à 190° C
  • Faire fondre le chocolat au bain-marie,
  • Battre les oeufs et le sucre au batteur pendant 5 minutes,
  • Incorporer le chocolat et les farines,
  • Ajouter la crème et mélanger à la cuillère,
  • Verser dans un moule graissé (huile de coco ici),
  • Mettre au four pour 25 minutes (20 minutes si vous voulez un gâteau plus fondant).

 

Ce gâteau vous tente ? Alors à vos casseroles et surtout…Santez-vous bien !

 

BowlCakeProteine

Bowl Cake protéiné

Je vous ai déjà parlé de bowl cake, mais celui-ci a la particularité d’être dédié aux sportifs puisque c’est une gourmandise riche en protéines.

 

Je ne vous apprendrais rien en vous disant que les protéines font parties des macro nutriments au même titre que les lipides et les glucides, briques essentielles pour la bonne construction du corps.

 

Mais savez-vous à quoi servent les protéines ? Savez-vous de combien de protéines votre organisme a besoin pour évoluer vers la pleine santé ? Savez-vous que le sportifs en a encore plus besoin pour construire du muscle ?

 

Je ne suis pas coach sportif, ni nutritionniste, juste une naturopathe sportive qui s’intéresse tous les jours au sujet et qui partage ses connaissances.

 

A quoi servent les protéines

Éléments de construction et de réparation de l’organisme, les protéines jouent un rôle primordial pour notre santé et notre bien-être.

En effet, les protéines interviennent dans la grande majorité de la vie de nos cellules, ce sont des éléments fondamentaux de la vie. Elles sont utiles à notre système immunitaire pour nous protéger contre les maladies. Elles servent aussi à transporter des molécules et à réguler nos hormones.

Elles participent au renouvellement quotidien de la peau, des ongles, des cheveux et des tissus musculaires. Les protéines sont, par ailleurs, indispensables à la croissance des enfants et des adolescents, ainsi qu’à la formation du foetus chez les femmes enceintes.

Où les trouver ?

Les aliments riches en protéines d’origine animale sont les viandes, les poissons, les crustacés, les mollusques, les oeufs, le lait et les produits laitiers.

Les aliments riches en protéines d’origine végétale sont les céréales, les légumineuses (soja, lentilles, haricots secs, pois cassés…).

Les protéines végétales n’ont pas les mêmes qualités nutritionnelles que les protéines animales, car il leur manque un ou plusieurs acides aminés essentiels. Aussi, les personnes suivant des régimes végétariens, mais surtout celles ne mangeant ni oeufs, ni produits laitiers (donc des personnes végétaliennes, se nourrissant exclusivement d’aliments issus du monde végétal), devront compenser un éventuel déficit de certains acides aminés.

 Les besoins en protéines

L’apport quotidien minimum estimé par l’ANES (l’Agence Nationale de Sécurité sanitaire) est d’environ 1 g par poids de corps. Un peu plus pour les personnes âgées et les femmes enceintes et beaucoup plus pour les sportifs.

Pour mieux comprendre, si vous pesez 60 kilos, vous aurez besoin de 60 g de protéines. Mais attention, 60 g de protéines, ce n’est pas 60 g de poisson par jour ou 60 g de poulet.

Dans 60 g de poulet cuit, il y a environ 20 g de protéines. Il faudrait donc en manger 180 g pour arriver à son quota de protéines.

Dans 60 g de poisson blanc (type cabillaud), il y a 14 g de protéines, il en faudrait donc 260 g par jour pour combler ses besoins en protéines.

Dans 60 g de lentilles (protéine végétale), il y a 6 g de protéines. Il faudrait donc en manger 600 g pour atteindre ses objectifs.

 

Pour les sportifs qui veulent construire du muscle, les besoins en protéines sont largement supérieurs, c’est pourquoi on voit souvent des protéines en poudre dans les rayons diététiques, qu’ils utilisent en shake à boire ou même dans des recettes. Cette poudre riche en protéines leur permet d’atteindre leur quota de protéines sans forcément manger 12 oeufs ou 3 poulets par jour…

 

En effet, il n’est pas toujours facile d’atteindre 60, 100 ou 200 g de protéines par jour. Il faut répartir ses apports lors des trois ou quatre repas.

Un bon petit-déjeuner

C’est pourquoi démarrer la journée avec un petit déjeuner gourmand ET protéiné est très intéressant.

Dans la recette qui suit, les protéines sont représentées par des blancs d’oeufs, pauvres en calories et riches en protéines. On trouvera aussi des cacahuètes grillées, dont la teneur en protéines n’est pas négligeable.

Afin de ne pas perdre de temps le matin, je casse mes blancs d’roufs la veille et les mets dans un petit bocal à confiture fermé et au frigo. Le matin je n’ai plus qu’à secouer pour les faire mousser un peu et les ajouter à ma préparation.

Pour les cacahuètes, je les achète crues et les fait griller 5 minutes à la poêle avant de les stocker dans un bocal.

Les glucides sont apportées par une banane bien mûre et les lipides par du lait de coco (en conserve. Les briques de lait de coco cartonnées, c’est surtout…de l’eau…).

Quant aux fibres, ils sont présents dans la farine de coco, la banane et les fruits que vous pouvez rajouter.

Bowl cake protéiné – 320 calories

5 minutes chrono…avec la cuisson !!!

Protéines : 20 g

Glucides : 30 g

Lipides : 11 g

 

  • Farine de coco 15 g
  • Blancs d’oeuf 4
  • Banane mûre 1
  • Lait de coco (en conserve) 20 g
  • Cacahuètes grillées non salées 10 g
  • 1/2 cc de levure chimique
  • Quelques baies ou autre fruit.
  1. Mettre la farine de coco et la levure dans un grand bol (important car ça va gonfler comme un gâteau !)
  2. Mélanger et ajouter les blancs d’oeufs préalablement émulsionnés (voir plus haut)
  3. Fouetter le mélange sans laisser de grumeaux
  4. Ajouter la banane écrasées en bouillie à la fourchette
  5. Mettre au micro-onde pour 3 minutes
  6. Laisser refroidir quelques minutes, démouler sur une assiette
  7. Etaler sur le dessus le lait de coco, ajouter les cacahuètes et les fruits

 

Je vous garantis le côté gourmand, équilibré et satisfaisant au niveau de la satiété !

Alors, à vos fourchettes et surtout…”Santez-vous bien !”

AmandeTrempage

Faire tremper les amandes ?

Pourquoi faire tremper les amandes avant de les manger ?

On sait que l’amande est un oléagineux particulièrement intéressant car :

– Elle contient de bonnes graisses (le gras est INDISPENSABLE…mais pas celui des Donuts ou des frites…),
– Elle est riche en fibres, qui facilitent le travail des intestins,
– Elle est riche en protéines,
– Elle est riche en antioxydants, indispensables pour lutter contre le vieillissement des cellules.

C’est également une bombe nutritionnelle puisqu’elle est gorgée de minéraux comme le magnésium, le calcium, le fer ou encore le zinc.

Ce que l’on sait moins, c’est que, comme toutes les graines, l’amande contient une substance dans sa couche externe qui empêche l’absorption des minéraux (l’acide phytique).

C’est à dire que vous aurez les bonnes graisses, les bonnes protéines, fibres et antioxydants mais, au niveau des intestins, l’acide phytique peut se mêler au magnésium, au calcium, au fer ou au zinc, et bloquer leur absorption par le corps en les kidnappant !

C’est pourquoi une alimentation riche en graines entières non trempées peut conduire à des carences minérales importantes.


Mais il existe une solution : le trempage.

 

En effet, quand vous faites tremper vos amandes, le phénomène de germination qui commence, détruit cet acide phytique pour vous permettre de profiter pleinement des qualités nutritionnelles de l’amande.

 

Comment procéder ?

 

La veille, faire tremper une dizaine d’amandes dans un verre d’eau. Le matin rincer les amandes, les décortiquer (c’est très facile et amusant) et les picorer avec une banane pour le plein d’énergie.

 

AvoineGluten

Doit-on supprimer l’avoine dans un régime sans gluten ?

On me demande souvent pourquoi dans un régime sans gluten on doit retirer l’avoine ?

Y a-t-il du gluten dans l’avoine ?

Qu’est-ce-que l’avoine sans gluten ?

 

Il y a en fait une grande confusion, car on comprend bien que le seigle, l’orge ou l’épeautre sont concernés car ce sont des produits proches du blé, mais l’avoine ????

 

Qu’est-ce que le gluten

 

Le gluten est composé de deux types de protéines, dont les prolamines, qui ont un nom différent en fonction des céréales.

 

Pour  le blé, l’épeautre ou le kamut, la prolamine, le gluten du blé, s’appelle la gliadine. Le taux de gliadine dans le blé est de 69 %.

Pour l’orge, ce sera l’hordéine, présente à 50 %.

Pour le seigle, cette prolamine est la sécaline, présente à 40 %,

Ces prolamines (qui forment le gluten donc), sont considérées comme toxiques pour les personnes atteintes de la maladie coeliaque.

 

Mais cette protéine contenue dans le gluten est présente dans d’autres céréales comme l’avoine (avénine), mais en petite quantité 16 % . De plus, l’avoine n’a pas subi les transformations du blé.

 

Donc faut-il éviter l’avoine dans les régimes sans gluten ?

 

Pourquoi doit-on éviter de manger du gluten ?

 

Réponse : notre corps ne reconnait pas cette nouvelle protéine.

En effet, pour qu’une protéine soit digérée, encore faut-il que le tube digestif fabrique les enzymes adaptées, c’est-à-dire les produits chimiques qui seront capables de les dissoudre. C’est là que le bât blesse ; notre corps n’a pas ces enzymes programmées.

Nous avons les enzymes pour digérer le blé ancien, l’engrain, mais pas ces nouvelles protéines contenues dans le nouveau blé et ses dérivés.

 

En effet, la teneur en gliadine (gluten), cette protéine du blé, a fortement augmenté dans le blé moderne. Or, elle est très irritante pour l’intestin grêle, qui à force, devient poreux, perméable et laisse passer dans l’organisme des grosses molécules (comme les protéines ou les bactéries) qui ne devraient pas passer mais être évacuées (dans les selles notamment).

Ces molécules qui envahissent l’organisme vont destabiliser le système immunitaire qui ne les reconnait pas, et polluer notre corps qui va développer des symptômes pouvant aller de problèmes digestifs en passant par des problèmes de peau ou d’articulation jusqu’à déclencher des maladies auto-immunes.

 

 

Le problème du blé moderne

 

Le gluten dont on parle aujourd’hui est donc principalement relatif au blé.

On parle de phénomène de mode, et en effet l’industrie surfe sur la vague du sans gluten.

Mais le gluten du blé dans notre corps est un réel obstacle au bon fonctionnement de notre organisme.

Pourtant, le blé en soit ne poserait pas de problème si sa protéine n’avait pas changé depuis le blé ancien.

En effet, le blé que l’on consomme actuellement a subi de nombreuses manipulations génétiques depuis les débuts de l’agriculture il y a 10 à 15 000 ans, notamment pour augmenter la productivité, ainsi que la teneur en gluten afin d’ améliorer la panification chez le boulanger.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les espèces actuelles de blé comportent 42 chromosomes, tandis que le blé ancestral (aussi appelé engrain sauvage) n’en avait que 14 !

À force d’hybridation et de modifications génétiques, le blé moderne contient désormais des protéines nouvelles que notre organisme n’est pas capable d’assimiler.

 

En effet,  avec la technique du rétrocroisement des années 60 et  la révolution verte  qui avait pour objectif d’ augmenter les rendements, nous sommes passés d’abord à 28 chromosomes (kamut, blé dur) et aujourd’hui à 42 chromosomes (froment, blé tendre, épeautre qui sont donc les pires puisque les plus modifiés).

 

Dans un régime sans gluten, il faut donc éliminer complètement les produits à base de blé dur, de kamut, de froment, de blé tendre, d’épeautre, ainsi que le seigle et l’orge qui sont des dérivés du blé.

 

Mais pourquoi on nous demande de supprimer aussi l’avoine ?

 

 

Intérêt de l’avoine

 

L’avoine est une graine très nutritive avec de nombreux avantages pour la santé.

 

Les régimes sans gluten sont souvent limités en ce qui concerne les choix alimentaires, en particulier avec les céréales et les féculents.

 

L’avoine et les produits tels que la farine d’avoine ou les barres de céréales peuvent ajouter de la diversité dans notre régime alimentaire.

 

Plusieurs études ont également montré que suivre un régime sans gluten se traduit souvent par un apport insuffisant en fibres, vitamines B, acide folique et minéraux tels que le fer, le magnésium, le sélénium, le manganèse et le zinc.

 

L’avoine se trouve être une bonne source de toutes ces vitamines et minéraux. Elle est aussi une source fantastique de fibres.

 

En outre, l’avoine offre des avantages non négligeables pour la santé:

 

Maladies cardiaques : L’avoine peut aider à améliorer les facteurs de risque de maladie cardiaque, comme l’abaissement du «mauvais» cholestérol LDL et l’élévation du «bon» cholestérol HDL.

Perte de poids : L’avoine et la farine d’avoine peuvent aider à la perte de poids en aidant à contrôler l’appétit et à augmenter le seuil de satiété.

Diabète : L’avoine peut aider à améliorer le contrôle du sucre dans le sang (glycémie), les niveaux de lipides sanguins et la sensibilité à l’insuline pour les personnes atteintes de diabète de type 2.

 

 

Alors avoine ou pas dans un régime sans gluten ?

 

 

Comme nous l’avons vu, l’avoine contient peu de prolamines (16 %), c’est une céréale qui a subi peu de mutation depuis des siècles et qui est intéressante d’un point de vu nutritionnel.

 

Alors pourquoi le supprimer de notre alimentation ?

 

Le problème est lié…au blé…

En effet, l’avoine peut être contaminée par du gluten car elle est souvent cultivée en rotation avec le blé ou proche du blé. On assiste donc à une contamination avec des protéines du blé.

 

 

De plus, le même équipement est généralement utilisé pour les récoltes dans les champs voisins, ce qui conduit à une contamination si l’une de ces cultures contient du gluten.

 

Enfin, les produits fabriqués avec de l’avoine sont aussi généralement traités dans les mêmes installations que les produits contenant du blé, de l’orge ou du seigle, et sont préparés et emballés avec le même équipement.

 

La solution : l’avoine sans gluten

 

 

 

On voit de plus en plus de paquets d’avoine sans gluten dans les magasins spécialisés. Au début je me demandais comment enlever le gluten à l’intérieur de l’avoine ???

 

Mais en fait, l’avoine sans gluten :

 

  • contient bien de l’avénine (gluten de l’avoine), mais inférieur à 20 ppm (mg/kg) de gluten, condition sine qua non pour être estampillé « sans gluten » par l’AFDIAG (Association Française des Intolérants au gluten).
  • ET est certifié avoir poussé loin du blé ! Ahhhhhhh !

 

En effet, un certain nombre d’entreprises ont commencé à cultiver et traiter l’avoine dans des champs isolés, et avec un équipement dédié. Dans ces conditions, l’avoine peut alors être commercialisée sans risque : elle ne contiendra pas de gluten, du moins avec des ratios bien inférieurs à 20 ppm de gluten.

 

Donc l’avoine peut être consommé dans un régime sans gluten, même pour les coeliaques, à condition que sa teneur en gluten soit inférieur à 20 ppm.

Autrement dit, en Europe, il faut que le logo de l’AFDIAG (l’épi de blé barré) soit présent sur le paquet.

 

Mais quid du Petit Epeautre ? Cette céréale est la moins chargée en prolamines (7 % contre 69 % pour le blé) et a subi très peu de transformations. Elle est donc bien tolérée par l’organisme…

Mais la culture du petit épeautre est-elle isolée des champs de blé moderne ? Les équipements de récolte et les installations de traitement sont différents ?

 

Et le riz ? Le sarrasin ? Le millet ? Sont-ils cultivés loin des champs de blé eux aussi ?… A suivre…

 

 

 

Conclusion

 

  1. C’est la protéine du blé qui est la plus nocive pour notre organisme, principalement le blé moderne qui a subi des transformations significatives depuis de nombreux siècles.

 

  1. L’avoine est une bonne source de nombreux nutriments que l’on ne retrouve pas en quantités suffisantes dans un régime sans gluten.

 

 

  1. Malheureusement, bien que l’avoine soit bien toléré par l’organisme, il est très souvent contaminé par le blé. Donc il est préférable de s’approvisionner en avoine sans gluten, même si l’avoine classique est bien mieux toléré par notre organisme que le blé.

 

  1. Privilégier le petit épeautre qui est un blé ancien, ayant subi très peu de transformations et dont les teneurs en gluten (prolamines) sont les plus faibles (7 %).

 

  1. Pour ceux qui ne souhaitent pas arrêter le gluten, je préconise toutefois de privilégier les produits à base de blé le moins transformé possible (kamut et éventuellement blé dur), et d’éviter au maximum le blé qui a subi le plus de transformations, c’est-à-dire le froment, le blé tendre et l’épeautre.

 

Dans tous les cas, mangez coloré, varié, cuisinez le plus possible et surtout… “Santez-vous bien !”.

 

Article écrit par Aurélie Hili pour www.naturophila.com

 

 

 

TahiniMaison

Purée de sésame ou tahini “maison”

Des pois chiche, du citron, un peu de cumin, tout est prêt pour mon houmous…sauf le tahin  que je n’ai pas trouvé en faisant mes courses.

Pas de panique ! J’ai un paquet de graines de sésame, l’ingrédient du tahini, où pâte de sésame.

Depuis que je fais ma purée d’amande, je m’essaie à toutes les purées d’oléagineux : noix de cajou, graines de courges, graines de tournesol, et maintenant graines de sésame !

Les apports nutritionnels du sésame

Comme tous les végétaux, le sésame a des vertus nutritionnelles intéressantes dont voici les principales :

Calcium. La graine de sésame est une excellente source de calcium, qui contribue à la formation des os et des dents, ainsi qu’au maintien de leur santé. Le calcium joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles (dont le coeur).

Magnésium. La graine de sésame  est une excellente source de magnésium, qui participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans la production d’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.

Fer. La graine de sésame est une excellente source de fer, minéral essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). L’absorption du fer des végétaux est favorisée quand il est consommé avec certains nutriments, telle la vitamine C. D’où l’intérêt de rajouter du citron dans le houmous…

Fibres.  Avec 4,3 g de fibres par 60 ml de graines, le sésame est considéré comme une source élevée de fibres alimentaires.  Une alimentation riche en fibres est associée à un plus faible risque de cancer du côlon, peut aider à satisfaire l’appétit en apportant plus rapidement une sensation de satiété. Les fibres sont également intéressantes pour les intestins paresseux…Les graines de sésame sont également très riches en protéines  ; intéressant pour ceux qui ne consomment pas de produits animaux.

Alors… “Sésame ouvre-toi” !

 

Tahini maison

Il vous suffit de graines de sésame. Pas la peine d’ajouter de l’huile… les graines de sésame en sont gorgées…

  • 500 g de sésame (pas moins sinon la consistance ne sera pas suffisante pour le bol du mixeur)
  • Mettre les graines de sésame dans le bol du mixeur (pas la peine de les faire griller au préalable, l’huile s’extrait très facilement sans cette étape),
  • Activer le robot pendant  5 à 10 minutes (en fonction de la puissance de votre appareil) en raclant les bords de temps en temps.
  • Comme pour toutes les purées d’oléagineux, nous allons assister au stade “poudre”, puis “pâte à tarte”, “purée grossière” et enfin “purée onctueuse et lisse”, celle qui nous intéresse.

“pâte à tarte”

“purée grossière”

Pâte onctueuse /Tahini

Une fois la pâte lisse obtenue, vous pouvez déposer le tahini dans un bocal en verre.

Vous pouvez l’utiliser pour faire des recettes salées comme le houmous. Vous pouvez aussi agrémenter vos sauces pour accompagner vos salades comme le propose ma “compatriote” Nanou et ses excellentes recettes, avec notamment son Colescaw vitaminé avec sa sauce au tahini. Vous pouvez aussi l’adapter en version sucrée comme ma copine Estelle du blog Le Hamburger et le croissant avec ses Petits Pains au Tahin.

Cette pâte de sésame se conserve des semaines ! Alors n’hésitez pas à en faire un gros bocal en variant les recettes et surtout…”Santez-vous bien !”

 

Article écrit par Aurélie Hili pour www.naturophila.com

 

GranolaMaison

Faire son granola maison pour un petit déjeuner équilibré

Un bon granola maison, avec des ingrédients que vous maitrisez et des doses de sucre que vous pouvez contrôler !…

Comme d’habitude, c’est une recette rapide, facile et inratable pour un petit-déjeuner équilibré.

Qu’entend-on par petit déjeuner équilibré ?

Le but du petit dèj, (au delà de se faire plaisir dès le matin, notion indispensable 😉), doit permettre d’éviter toute sensation de fatigue intellectuelle ou physique, et surtout l’hypoglycémie et le grignotage de 10 heures…

En France, on nous a trop souvent dressé une carte du petit-déjeuner avec des tartines, du beurre, de la confiture, un verre de lait et un jus d’orange…

Si vous voulez manger du pain, choisissez un pain complet de plusieurs céréales (bio surtout ! Car les pesticides se concentrent dans l’enveloppe du grain…que l’on conserve dans le pain complet). Il contient des fibres, des minéraux, des vitamines, contrairement à la baguette blanche ou au pain de mie qui contiennent…du sucre et AUCUN apport nutritionel intéressant pour le corps (avec un pic de glycémie garanti ) !😱

Pour le beurre, pourquoi pas si ce n’est pas la demie plaquette. Mais la purée d’oléagineux (d’amandes notamment) vous apportera des fibres, des minéraux et du bon gras.

La confiture est très riche en sucre et pauvre en nutriments. Du miel ou du sirop d’érable seraient préférables, même si ce sont des sucres à index glycérique élevé.

Pour le lait…vous connaissez le point de vue des naturopathes sur le sujet… Les laits végétaux sont très faciles à faire, j’en parle dans mon article sur les laits végétaux.

Quant au jus d’orange, mieux vaut un fruit entier qui contient les fibres, plutôt qu’un jus qui va être trop vite digéré et qui va donc déclencher un pic de glycémie. Et je ne vous parle pas des jus du commerce…

 

On en parle des céréales du supermarché ???

 

J’en parle de ces petites choses croustillantes bourrées de sucre, de gras, de colorants et de conservateurs ? Sans m’énerver ? De ces boîtes surdimensionnées maculées de slogans et de logos multicolores, modestement estampillées d’un “9 vitamines !”, “Riche en fer” 😱😱😱 ? Des Miel Pops, Chocapics, Lions ou autre Crunch ?


Ces pseudos aliments sont accueillis par vos cellules avec autant d’enthousiasme que votre belle-mère un soir de semaine (je rigole la mienne est géniale 😉).
Du sucre, du sucre, du sucre, des additifs, du sucre, du mauvais gras (le sucre pas la belle-mère 😂).

Pour ma part, le petit déjeuner est très…particulier… Des œufs, des pancakes au sarrasin, parfois du poulet ou de la dinde, des bananes, des kakis (en automne), du pain sans gluten, des toasts de patate douce, de la purée d’amande, des galettes de quinoa, et même parfois des sardines !😱😱😱. (Ça c’est quand mon mari est en déplacement…et les enfants se bouchent le nez quand je sors ma petite boîte…☺️).

Pour le reste de la famille, c’est…granola maison. Version fruits secs pour papa et pépites de chocolat pour les kids. Avec du lait végétal of course !😉

 

Recette de Granola Maison

Ingrédients pour un énooooorme bocal :

  • 500 g de flocons d’avoine (gros)
  • 200 g de grains de sarrasin
  • 150 ml de sirop d’érable
  • 150 ml d’huile de coco
  • 1/2 cc de sel

Version kids : 100 g de pépites de chocolat (quand le granola a refroidi).

Version papa : deux grosses poignées d’oléagineux (amandes, noix du Brésil, noisettes, graines de tournesol, graines de courges, etc) concassés et mélangés à l’avoine avant de le faire cuire.

L’avoine et le sarrasin ont un indice glycémique bas. Il existe de l’avoine sans gluten mais d’une façon générale le gluten est très peu présent dans l’avoine.

Quant au sarrasin, il apporte un côté croustillant et c’est une protéine riche en fibres qui contient tous les acides aminés essentiels. 

 

Préparation :

Préchauffer le four à 160 ° C

– Faire fondre l’huile de coco au bain Marie (mettre le bocal dans une casserole. Quand l’huile est liquide, prélever 150 ml et mettre le reste dans des petits pots de yaourts en verre, parfait dosage pour votre prochain GRANOLA)
– Mettre l’avoine et le sarrasin dans un saladier,
– Verser le sirop d’érable, l’huile de coco, le sel et les oléagineux (pour la version “papa”).
– Mélanger bien,
– Étaler sur une plaque de four avec papier sulfurisé (attention : pour cette quantité faire 2 plaques de four ),
– Mettre au four 15 minutes, (hummm ça sent bon dans la maison…)
– Retirer du four, mélanger puis remettre au four 15 minutes,
-Sortir du four, laisser refroidir complètement (ajouter les pépites de chocolat pour la vision “kids”),et verser dans un bocal.

Vos petits (et grands) lutins vont se régaler en faisant le plein d’énergie !

Bon appétit et surtout… “Santez-vous bien “!

coconut sugar

Le sucre blanc est mort. Vive le sucre de coco !

Un titre volontairement “choc”, juste pour attirer votre attention sur un produit que vous consommez allègrement tous les jours et que vos enfants adorent : le sucre.

Je parle ici du sucre blanc, celui des supermarchés, des biscuits, des céréales en boîte, celui que l’on met dans le thé le matin, les crêpes, les confitures, les yaourts, etc.

Ce sucre est un sucre mort, sans intérêt, car il n’apporte aucune substance bénéfique pour l’organisme, uniquement des calories.

Qu’il soit blanc, blond, brun, il est raffiné, traité chimiquement, dépourvu de vitamines et de minéraux. On pense souvent bien faire en optant pour du sucre roux, qui est en fait du sucre blanc (raffiné), coloré avec du caramel…. (Rien à voir avec le sucre complet, qui lui est intéressant).

Bref, il ne sert à rien pour notre corps, pire il est acidifiant. C’est à dire que plus vous allez en manger, plus votre corps va être acidifié. Pour équilibrer cette acidité (pour rétablir l’équilibre acido-basique), le corps va puiser dans vos réserves de minéraux, calcium, magnésium… Bonjour les caries, les cheveux blancs et l’ostéoporose !!!

Une alternative intéressante ? Le sucre de coco, au bon goût de caramel (rien à voir avec le goût de la noix de coco). Ou plus exactement… le sucre issu de la sève de la fleur de coco…

Pourquoi choisir le sucre de coco ?

Indice glycémique bas : intérêt pour les diabétiques, les malades cardiaques ou quand on veut faire attention à sa ligne. IG de 25, contre 70 pour le sucre blanc.

Riche en anti-oxydants : ceux-là même qui luttent contre le vieillissement cellulaire. Presque autant que les myrtilles, connues pour être des championnes de la catégorie !

Riche en minéraux : vitamine B, magnesium, potassium, zinc, fer.

Rien à voir avec les fruits et les légumes mais bien loin du sucre raffiné !!!!

Ecolo : reconnu par l’O.N.U comme le sucre “le plus durable”, pour l’alimentation et l’agriculture car le cocotier demande peu d’eau et d’entretien et produit 50 à 75 % plus de sucre par hectare que la canne à sucre.

Changez vos habitudes !!! Des trésors sont aux portes de nos maisons et ne demandent qu’à rentrer dans nos placards !!! D’autant plus que depuis quelques années, il est facile d’en trouver.

Prêts à essayer ? Alors “Santez-vous” bien !

Réserver une consultation ou un accompagnement
L’art de rester en bonne santé avec des moyens naturels

""
1

Télécharger gratuitement !

Cure Détox 4 semaines

keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
Logo-naturophila-blanc-petit

La Naturopathie, une consultation pour prévenir la maladie, conserver la santé ou l’optimiser par un mode de vie plus sain et des moyens naturels.

Un Accompagnement pour vous aider à changer vos habitudes alimentaires et ainsi reprendre le bon chemin vers la pleine santé.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter !

Réserver une consultation ou un accompagnement
L’art de rester en bonne santé avec des moyens naturels

Suivez-moi pour rester en bonne santé !

Logo_Apnf_32

Copyright 2016 © All Rights Reserved - Site réalisé par RG-Pixel

Naturopathie


Télécharger gratuitement votre cure détoxication sur 4 semaines
S'inscrire !
close-link